Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2022 2 25 /10 /octobre /2022 08:51
Oui ! Qui ?

Le temps de l'émotion, sauf pour la famille, étant passé  on peut légitimement se poser la question:

 

Qui à tué cette petite fille?

 

Cette question a été posée par voie d'affiche  au carrefour de la 134 ( voir photo).

 

Vous allez me répondre: "la femme interpellée sûrement!"

 

Oui certes, mais cette femme faisait partie des 700.000 personnes interdites de territoire français (oqtf) soit la population d'une ville comme Lyon.

 

Ajoutez y les  mineurs isolés, les clandestins non répertoriés, ceux en attente de statut réfugié, ceux dont le statut de réfugié (on peut parfois se demander réfugié de quoi ?) a été refusé mais faisant des recours en droit épaulés par des associations humanitaires.

 

Est-ce  que ceux  qui jouant les bons offices ou les dames patronnesses alimentant donc cette pompe aspirante à migrants se rendent compte de la bombe sociétale qu'ils sont en train de préparer ?

 

Se rendent-ils compte que si cette bombe éclate les premieres victimes de cet affrontement seront ceux qui ayant choisi la France, s'y étant assimilés  vont se retrouver immanquablement aux premiers rangs de l'amalgame inévitable.. Rappelez vous du massacre des harkis en Algérie..

 

A Roanne rebelote et là, sans attendre que la justice fasse son oeuvre, des habitants regroupés en comité de défense ont retrouvé l'auteur du méfait (un guinéen sans papiers hébergé dans une structure d'accueil) pour lui régler son compte.(article en dessous). Vu leurs origines on ne peut les accuser  d'être d'extrême droite ou d'être des "Français de souche".

 

Vider l'Afrique avec une petite cuillère n'est que déplacer le problème sans le résoudre. Outre les risques, on n'a plus les moyens.

 

Oui je sais , dire ça n'est pas politiquement correct.

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Bonjour, vous qui aimez citer nos chanteurs (ceux du temps où "on savait chanter", bien sur), peut être cette chanson de notre cher vieux Georges aurait-elle sa place dans vos articles ? Sans autre commentaire de ma part, la chanson suffit...<br /> <br /> C'est vrai qu'ils sont plaisants, tous ces petits villages, <br /> Tous ces bourgs, ces hameaux, ces lieux-dits, ces cités <br /> Avec leurs châteaux forts, leurs églises, leurs plages, <br /> Ils n'ont qu'un seul point faible et c'est d'être habités. <br /> Et c'est d'être habités par des gens qui regardent <br /> Le reste avec mépris du haut de leurs remparts, <br /> La race des chauvins, des porteurs de cocardes, <br /> Les imbécil’s heureux qui sont nés quelque part, <br /> Les imbécil’s heureux qui sont nés quelque part. <br /> <br /> Maudits soient ces enfants de leur mère patrie <br /> Empalés une fois pour tout's sur leur clocher, <br /> Qui vous montrent leurs tours, leurs musé’s, leur mairie, <br /> Vous font voir du pays natal jusqu'à loucher. <br /> Qu'ils sortent de Paris, ou de Rome, ou de Sète, <br /> Ou du diable vauvert ou bien de Zanzibar, <br /> Ou même de Montcuq, ils s'en flattent mazette, <br /> Les imbécil’s heureux qui sont nés quelque part, <br /> Les imbécil’s heureux qui sont nés quelque part. <br /> Le sable dans lequel, douillettes, leurs autruches <br /> Enfouissent la tête, on trouve pas plus fin, <br /> Quant à l'air qu'ils emploient pour gonfler leurs baudruches, <br /> Leurs bulles de savon, c'est du souffle divin. <br /> <br /> Et, petit à petit, les voilà qui se montent <br /> Le cou jusqu'à penser que le crottin fait par <br /> Leurs chevaux, même en bois, rend jaloux tout le monde, <br /> Les imbécil’s heureux qui sont nés quelque part, <br /> Les imbécil’s heureux qui sont nés quelque part. <br /> C'est pas un lieu commun celui de leur naissance, <br /> Ils plaignent de tout coeur les pauvres malchanceux, <br /> Les petits maladroits qui n'eur’nt pas la présence, <br /> La présence d'esprit de voir le jour chez eux. <br /> Quand sonne le tocsin sur leur bonheur précaire, <br /> Contre les étrangers tous plus ou moins barbares, <br /> Ils sortent de leur trou pour mourir à la guerre, <br /> <br /> Les imbécil’s heureux qui sont nés quelque part, <br /> Les imbécil’s heureux qui sont nés quelque part. <br /> Mon dieu, qu'il ferait bon sur la terre des hommes <br /> Si on n'y rencontrait cette race incongru’, <br /> Cette race importune et qui partout foisonne : <br /> La race des gens du terroir, des gens du cru. <br /> Que la vi’ serait belle en toutes circonstances <br /> Si vous n'aviez tiré du néant tous ces jobards, <br /> Preuve, peut-être bien, de votre inexistence : <br /> Les imbécil’s heureux qui sont nés quelque part, <br /> Les imbécil’s heureux qui sont nés quelque part.
Répondre
O
Oui je la connaissais. Belle chanson qui peut être comme il le précise lui-même dans le texte une valeur commune à tous les peuples de la terre attachés à leurs racines. Il était d'ailleurs venu à Ogeu invité de Jacques Chancel au moulin de Jean Salet..ah merde encore une référence au passé :). Je ne vous connais pas mais vous savez quand un a cultivé une terre, qu'on s'est impliqué à restaurer des maisons en essayant de garder leur cachet et bien s'est bête hein, mais on s'y attache. On appelle ça un patrimoine. C’est de faire croire aux peuples de la terre qu’ils sont partout chez eux au nom de l’universalité de l’homme qui amène les pires désastres ( racine n’est pas un vilain mot)<br /> Et ceux qui prônent cette politique je veux dire ceux d’en haut bien sûr ! Et pas non plus les pauvres manants comme nous ou bien sûr comme ceux ceux qui viennent à qui on a promis le meilleur plein d’espoirs,( comme les ancêtres de mon épouse) , ont des intérêts bien cachés . . et certainement pas celui de vouloir instaurer le bonheur sur la terre. Reste à ceux qui le veulent d’être complices à l’insu d’eux-mêmes de cette forfaiture organisée<br /> <br /> Autre belle chanson de Georges que vous devez sûrement connaitre :.<br /> Georges Brassens : supplique pour être enterré à la plage de Sète<br /> <br /> Oui je la connaissais. Belle chanson qui peut être comme il le précise lui-même dans le texte une valeur commune à tous les peuples de la terre attachés à leurs racines. Il était d'ailleurs venu à Ogeu invité de Jacques Chancel au moulin de Jean Salet..ah merde encore une référence au passé :). Je ne vous connais pas mais vous savez quand un a cultivé une terre, qu'on s'est impliqué à restaurer des maisons en essayant de garder leur cachet et bien s'est bête hein, mais on s'y attache. On appelle ça un patrimoine. C’est de faire croire aux peuples de la terre qu’ils sont partout chez eux au nom de l’universalité de l’homme qui amène les pires désastres ( racine n’est pas un vilain mot)<br /> Et ceux qui prônent cette politique je veux dire ceux d’en haut bien sûr ! Et pas non plus les pauvres manants comme nous ou bien sûr comme ceux qui viennent à qui on a promis le meilleur plein d’espoirs,( comme les ancêtres de mon épouse) , ont des intérêts bien cachés . . et certainement pas celui de vouloir instaurer le bonheur sur la terre. Reste à ceux qui le veulent d’être complices à l’insu d’eux-mêmes de cette forfaiture organisée<br /> <br /> Autre belle chanson de Georges que vous devez sûrement connaitre :.<br /> Georges Brassens : supplique pour être enterré à la plage de Sète<br /> <br /> Comme quoi au soir de sa vie…<br /> <br />
J
Je suis d'accord. Je pense que la France n'a plus les moyens aujourd'hui d'accueillir tout le monde sans discernement. Mais le problème ne vient pas de l'immigration mais de son contrôle... Et cela a débuté avec l'ouverture des frontières et la suppression des postes de douane. Libre circulation des biens et des personnes, oui, mais c'est pas pour ça qu'il faut arrêter de regarder qui entre et qui sort...
Répondre
O
je viens d'apprendre aujourdhui qu'un OQTF donc n'ayant plus droit de rester sur le territoire national a des voies de recours..ok sauf qu'il y en a 14 jusquà la Cour européenne ! Quand je vais au tribunal et que je perds mon procès , je n'ai qu'une voie de recours, la cour d'Appel et à la limite la cour de cassation mais pas 14 !
J
Au delà de l'ignominie de ce crime, je me demande ce qu'il se serait passé si c'était un bon Français bien de chez nous qui avait tué une petite Algérienne (clandestine ou pas)... Y aurait-il eu autant de bruit ? Autant de levée de boucliers ? Je ne pense pas...<br /> Tout comme le crime dont a été victime la pauvre malheureuse de Buzy (marginale de surcroit), tuée par un jeune du village. La mairie a fait en sorte d'étouffer médiatiquement l'affaire par respect pour la famille (ce que je peux comprendre). Mais que se serait-il passé si c'était elle qui avait tué un jeune du village ...?
Répondre
O
Dans le premier cas je pense que oui mais on aurait crié au crime raciste et plein d'assocs seraient descendues dans la rue comme pour adama Traoré. Nous avons nos dingues comme ce gars qui a tué la jeune justine, faut il charger la barque en acceptant d'autres psychopathes venant d'autres horizons ? https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/un-dirigeant-des-foyers-amities-a-pau-agresse-par-un-migrant-1613737856. Il faut arrêter de faire croire que la France est encore le pays de cocagne comme dans les années 60 en pleine expansion économique.